LES DANSES FOLKLORIQUES BRÉSILIENNES:

Elles sont une expression artistique basée sur les traditions et les coutumes d’un peuple.

Au Brésil, les danses ont eu une influence des peuples indigènes, africains et européens.

danse frevo

FREVO

Pernambuco

C’est une des danses le plus joyeuses du folklore brésilien.
Originaires de l’état de Pernambuco, c’est une danse individuelle, acrobatique d’improvisation où le danseur réalise des pas en défi avec l’équilibre. Toujours accompagné d'un minuscule parapluie aux couleurs de la fête traditionnelle qui s'intègre aux chorégraphies.
En décembre 2012, L'UNESCO a déclaré le Frevo comme patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

XAXADO

Pernambuco

Danse traditionnelle de l’état de Pernambouco.
Initialement dansée des hommes « Cangaceiros » pour fêter leurs victoires, d’où origine du nom "Xaxado", représentant les bruits des chaussures sur les terres arides du Nordeste brésilien.
Actuellement cette danse populaire occupe un espace remarquable dans le folklore brésilien.

danse bumba meu boi

BUMBA MEU BOI

Nordeste

Tradition et folklore qui se mélangent au théâtre, à la musique et à la danse.
Les personnages racontant l’incroyable histoire d’un "Bœuf" qui est mort et ressuscité, après avoir vu sa langue coupée pour satisfaire le désir d’une femme enceinte.

danse funk brésilien

FUNK CARIOCA

Rio de Janeiro

Née dans les Ghettos de Rio, les « favelas » de Rio de Janeiro.
Il est le plus important phénomène de culture contemporaine de masses au Brésil.
Influencé directement par Miami Bass-sorte d’electro funk datant du milieu des années 80 aux sonorités alliant boîtes à rythmes et basses synthétiques & free-style, le funk se propage à travers les bals dans les favelas et par les DJs.

danse maracatu

MARACATU

Pernambuco

Danse rituelle en costumes, pratiquée par la population locale. Les « Cablocos », les musiciens et les danseurs sont tous habillés comme des rois, reines et duchesses. Une occasion de nier leur misère sous leurs costumes royaux.
On retrouve cette tradition dans l’état de Pernambuco sous deux genres de Maracatu : le rural et le Baque Virado. Le personnage principal du corso a une « poupée à la main: la "Calunga".

danse maculele

MACULELE

Bahia

Les esclaves africains du reconcavo Baiano, plus précisément de Santo Amaro da purificaçao, ont créé cet acte populaire dans les plantations de canne de sucre.
Danse et musique traditionnelles, La musique s’est s'inspiré du candomblé une religion afro-Brésilienne.
Les guerriers Macua pour se défendre utilisaient un « lele », bâton en bois en dialecte africain.
Actuellement le maculele est dansé par les capoeiristes, chacun avec un bâton à la main, ou même un grand couteau.
Avec une chorégraphie libre, l’essentiel est de taper sur le bâton de son partenaire au 4 ème temps !
Instruments utilisés: Caxixi, agogo et atabaques.

danse ciranda

CIRANDA

Île d’itamaracà ( Pernambuco)

Danse populaire chantée, originaire du Portugal.
Danse sans discrimination, on fait un cercle et tout le monde peut participer en se donnant la main.
Quand le Cercle devient trop grand, d’autres cercles sont créés à l’intérieur du premier.
Le rythme est lent et répétitif.
Au son de la Zabumba, le danseur doit toujours placer le pied gauche devant pour marquer le tempo.

danse carimbo

CARIMBO

Belém do Parà

Créé par les indigènes Tupinambas à extrême Nord du Brésil.
Originalement, la cadence était lente, à la façon des danses indiennes. Par la suite, influencée par les esclaves africains, la danse se perfectionne et accélère avec les vibrations des tambours.
Cette danse à même conquis les colonisateurs portugais qui ont intégré des pas de danse lusitaine dans le carimbo, comme les doigts claquant vers le haut.
Pour l'accompagner musicalement, il faut obligatoirement deux tambours « deux carimbos » de dimensions différents, Flute, Banjo, et de petites percussions.
Plus tard le carimbó se modernise en le gorgeant de rythmes des Caraïbes et en troquant le banjo pour la guitare électrique.

danse samba

SAMBA

Rio de Janeiro

Le Samba, terme masculin au Brésil, est né à Bahia au 19° siècle, mais elle se développe véritablement à Rio de Janeiro.
C’est une danse brésilienne, mondialement connue, née à partir des rituels africains.
Elle est pratiquée par les Passistes d’école de Samba et dans les pagodes. Interdit au 20° siècle, la danse et le chant était classé comme faisant partie de la culture noire encore mal vue à l’époque.
C’est une danse populaire, considérée au Brésil comme la danse nationale du pays.
Parmi les danses latino-américaines, La Samba est considérée comme la plus animée et rythmée.
Les amateurs de Samba sont appelés les Sambistes.

danse lambada

LAMBADA

État du Parà

Danser en couple, corps contre corps en 1989 au Brésil ça ne c'était par vu depuis des années.
Inspiré du Carimbo, la lambada a conquis la planète. Elle est apparue dans le nord du Brésil, dans l’état du Parà, mais c’est à Porto Seguro, na Bahia qu’elle a connu son caractère spectaculaire avec l’audace de plus en plus pertinente de ces couples de danseurs, improvisateurs qui se sont inspirés par les zouks (lambadas françaises) pour emballer leur pas.
Le carimbo, le merengue et la salsa ont également servi à la création des nouveaux pas chorégraphiques pour cette danse de couple.
Sensuels, acrobatiques et dynamiques, certains danseurs on acquit un statut professionnel avec la Lambada.
L’art de la danse de la Lambada a fait le tour du Monde et continue à se développer au Brésil et ailleurs avec son évolution : La Lambada Zouk.
Cette danse est devenue mondialement célèbre grâce à la chanteuse Loalwa Braz et à son titre La Lambada.

danse caboclinho

CABOCLINHO

Nordeste

Une des danses les plus anciennes du Brésil.
Le premier registre date de 1584 au Nordeste du pays.
Actuellement ce sont des groupes habillés en Indiens qui dansent dans les rues, pendant le Carnaval, au son de petites flûtes (flûte traversière similaire à un fifre) et de bandas de pifanos (ensemble de flûte et percussions) dans des chorégraphies qui rappelle des scènes de chasse et de combats.
Les danseurs sont parés de plumes et de magnifiques coiffes d’Indiens « cocardes ».
Les danseurs sont généralement équipés d’arcs et de flèches. Ils exécutent des sauts dans un ballet puissant et rapide, exigeant une grande agilité.

danse gafiera

SAMBA DE GAFIEIRA

Rio de Janeiro

Danse de salon inspiré du Maxixe et de danses européennes.
Le Samba de Gafieira a été propagé par la population noire qui a migré de Bahia vers Rio de Janeiro, dans la deuxième moitié du XX siècle. Le Danseur guide toujours sa partenaire, dans un mélange chorégraphique de protection et de séduction élégante. La danseuse séduit son partenaire par ses pas danse tandis que monsieur, lui réserve un espace pour qu'elle puisse s'exprimer et montrer ses talents pour lui et le reste du salon.
Protecteur, le danseur devant ça partenaire, la protège toujours et empêche d’autres hommes de s’en approcher.
La société carioca n'appréciait pas à cette période le Samba de Gafieira, car elle ne correspondait pas aux valeurs morales de l’époque.
Après des années de transformation, elle est aujourd'hui considérée comme une danse technique et élégante, elle a toutefois gardé sont coté fripon, désinvolte et rayonnante de sensualité.